Instagram

Instagram est un réseau social qui monte et qui monte, comptant aujourd’hui un milliard d’utilisateurs. Le plus grand avantage de cette plateforme est le service d’achat intégré, présentant une aubaine pour les e-commerçants.

Instagram appartient à Facebook, mais il détient un taux d’engagement 60 fois supérieur à ce dernier. Selon une enquête Ipsos de septembre 2017, 53 % des marques présentes sur Instagram ont affirmé avoir augmenté leur bénéfice commercial.

Les formes de publicités propositions sur cette application sont les mêmes que sur Facebook, à savoir les photos, les vidéos et les carrousels. Les objectifs sont également les mêmes :

  • Redirection vers un site web et éventuelle conversion (achat)
  • Installation d’application mobile
  • Interaction sur application mobile
  • Interaction sur publication de page
  • Acquisition d’une notoriété locale ou globale

La tarification n’est pas différente des autres réseaux sociaux, c’est-à-dire par clic, par interaction et par millier d’impressions (CPM). Le coût par clic était de 0,72 $. Pour faire passer une publicité sur Instagram, il faut passer par Facebook et suivre les mêmes étapes, sauf pour le canal de diffusion qui est Instagram bien évidemment.

Twitter

En 2016, Twitter a engrangé 545 millions de dollars de bénéfice en publicité ! Les tweets ont encore beaucoup d’influence et le nombre d’utilisateurs du réseau social n’est pas négligeable : 335 millions.

La plateforme propose 3 formes de publicité :

  •  Les tweets sponsorisés : messages apparaissant dans le fil d’actualités des cibles
  •  Les tendances sponsorisées : sujets tendance sur le côté gauche de la page d’accueil
  •  Les comptes sponsorisés : publicités invitant les utilisateurs ciblés à suivre votre
    entreprise

La facturation s’effectue différemment en fonction des campagnes :

  •  Les campagnes de clics : sur chaque clic.
  •  Les campagnes d’engagement : sur chaque interaction (de 1,50 à 2,50 euros).
  •  Les campagnes d’abonnés : sur chaque nouvel abonné (2,50 à 3,50 euros).
  •  Les campagnes de notoriété : sur chaque millier d’impressions (CPM), soit par
    millier de vues.
  •  Les campagnes de vues de vidéo : sur chaque visionnage de la vidéo.
  •  Les campagnes d’installations d’application : sur chaque application installée.
  •  Les campagnes de leads : sur chaque lead recueilli.

Le service de ciblage de Twitter vous permet d’optimiser la réussite de votre campagne publicitaire. Vous aurez alors la possibilité de cibler les utilisateurs par lieu (ville/aire urbaine/code postal, région, pays), appareil, opérateur, sexe, langue, etc. Le ciblage peut également se faire par mots-clés publiés, comportement, tweet publié au sujet d’une émission TV, centres d’intérêt, intérêt exprimé pour un événement précis… Autrement, vous pouvez importer votre liste d’abonnés et cibler des utilisateurs similaires.

Snapchat

Avec 255 millions d’utilisateurs, Snapchat a récolté pour 285 millions d’euros en messages sponsorisés au dernier trimestre 2017. Il n’est pas négligeable de cibler les 13 millions d’utilisateurs français actifs chaque mois. 65 % sont des femmes, 35 % des hommes et environ 70 % ont moins de 25 ans. 

Voilà qui définit déjà des cibles bien précises. Si vous souhaitez affiner encore plus votre ciblage, vous avez la possibilité de définir une zone géographique en particulier.

Trois sortes de publicités sont proposées par la plateforme :

  •  Les Snap Ads : des vidéos publicitaires diffusées entre plusieurs Snaps menant vers une vidéo plus longue, un site web, un article ou une application à installer. Il s’agit de publicités 3V (vertical video views).
  •  Les Geofilters sponsorisés (pour les grandes entreprises) ou les Geofilters à la demande (pour les petits budgets) : des éléments graphiques personnalisés à ajouter aux Snaps des utilisateurs selon l’endroit où ils se trouvent.
  •  Les Lenses sponsorisées : des filtres stylisés qui animent les images captées par l’appareil photo. Par exemple le mode «  vomi arc-en-ciel » où l’on voit la personne vomir de l’arc-en-ciel et avoir des yeux globuleux. Les annonceurs peuvent insérer un lien pour permettre aux utilisateurs d’acheter ou d’installer une application.

Concernant le tarif, les prix sont relativement abordables : 1,47 € par CMP pour une petite campagne, et 0,05 € par swipe (version Snap du CPC). Les lenses sponsorisées sont cependant très coûteuses : des centaines de milliers d’euros par jour. Des Geofilters dans vos locaux (restaurant, parc de loisir, café, boîte de nuit, etc.) pendant deux jours coûtent environ une dizaine d’euros.

LinkedIn

LinkedIn compte 260 millions d’utilisateurs en France et c’est de loin la plateforme professionnelle la plus plébiscitée ! C’est le réseau social idéal pour mener une campagne de marketing B2B. 

Même une simple publication avec une vidéo ou un lien menant vers votre page peut avoir une grande portée et constituer une publicité.

La plateforme LinkedIn ads proposent cependant 5 types de publicités :

  •  Les Display ads : partage d’un contenu avec une audience ciblée.
  •  Le Sponsored InMail : envoi d’un contenu sponsorisé directement dans la boîte de
    réception des utilisateurs.
  •  Le Sponsored content : affichage de votre contenu dans le flux d’actualité LinkedIn
    de votre public cible.
  •  Les Text ads : publicités sous forme de texte dans la colonne à droite du navigateur.
  •  Les Dynamic ads : publicités sous forme d’image.

Les modes de facturation des publicités sur LinkedIn sont les classiques coût par clic (CPC) et coût par millier d’impressions (CPM). Les tarifs sont relativement élevés parce que le ciblage est très efficace. Vous vous adressez directement aux professionnels qui vous intéressent. Une campagne coûte au moins 10 $ par jour, tandis que les enchères (montant maximum que vous souhaitez payer pour chaque clic ou toutes les 1 000 impressions) sont de 2 $ minimum.

La plateforme LinkedIn est plus adaptée au marketing B2B (des entreprises comme cible) et aux offres d’emploi (des employés comme cible). Vous pouvez facilement cibler les utilisateurs selon :

  •  Le secteur d’activité
  •  Le lieu de travail
  •  Le poste occupé
  •  L’expérience/ancienneté (manager, quelqu’un d’expérimenté dans son domaine…)
  •  La taille de l’entreprise

YouTube

Eh oui, YouTube est aussi un réseau social et c’est l’un des plus populaires : 1,9 milliard d’utilisateurs ! La publicité vidéo mobile est de loin la plus performante et la plus utilisée. 

L’audience ne cesse d’augmenter grâce aux émissions TV originales de YouTube Red, à la diffusion en direct et aux YouTube TV. La publicité sur YouTube représente plus de 3 milliards de dollars !

Les annonceurs ont de multiples solutions pour leurs campagnes, notamment les annonces vidéo True-View in-stream. Ce sont les courtes publicités qu’on voit lorsqu’on souhaite regarder une bande-annonce ou la vidéo d’une émission. 

Après 4 secondes ou même jusqu’à 20 secondes, l’internaute peut ignorer la publicité. Dans tous les cas, il aura été obligé de regarder votre vidéo, forçant l’interaction et introduisant votre call-to-action.

Les annonces vidéo True-View Discovery apparaissent par contre après la diffusion de la vidéo que l’internaute a chargée. 

Ce genre de publicité apparait également sur la page d’accueil de la plateforme, dans les premiers résultats de recherches sur YouTube et sur des sites de vidéos partenaires de YouTube ou membres du réseau Display de Google. La cible est bien précise dans ces cas-là.

Les annonces Bumper ne durent que 6 secondes tout au plus et sont les fameuses publicités mobiles qui agacent certains utilisateurs de smartphones. Ils sont forcés de les regarder et ne peuvent pas les ignorer. 

Elles sont utilisées sur les mobiles, mais elles peuvent également être
diffusées avant, pendant ou après les vidéos sur YouTube.

Concernant le prix, le mode de tarification est le CPV (coût par vues). Vous avez la possibilité de fixer un budget quotidien. L’avantage est qu’une vue n’est comptabilisée que lorsqu’elle a duré au moins 30 secondes. Pour 10 € de budget par jour à un euro par vue, vous obtiendrez 10 vues par jour, puis la publicité s’arrête d’être diffusée pour la journée. 

Pour les annonces vidéo True-View Discovery, vous payez lorsque l’utilisateur clique sur l’annonce pour regarder la vidéo. Quant aux annonces Bumper, la tarification s’effectue par
CPM (coût par mille impressions).